Quand on interroge les cyclistes sur la réglementation du code de la route concernant la possibilité de griller un feu rouge pour tourner, on entend de tout et surtout du n’importe quoi.velo_feu_rouge_0

 

Avant 2010, en France, aucune réglementation n’existait et il fallait savoir que vous risquiez une amende avec retrait de points sur votre permis de conduire pour avoir grillé un feu tricolore. Depuis, le principe du tourne-à-droite a été validé par décret en 2010, mais il a fallu attendre deux ans pour qu’un arrêté crée la signalisation adaptée au dispositif.

605px-Panneau_tourne_à_plat
Depuis 2 ans, un petit panneau triangulaire fait son apparition sur les feux tricolores qui autorise les cyclistes à franchir le feu rouge pour tourner à droite. Son nom de code M12. Il représente un vélo jaune sur fond blanc, sous lequel une flèche pointe à droite ou tout droit.

585px-Panneau_tourne_à_droiteOn trouve également des feux tricolores auquel est associé un feu clignotant de couleur jaune avec un pictogramme en forme de vélo autorisant le vélo à franchir le feu, une flèche indiquant la direction à suivre, à droite ou tout droit.

velos-cycliste-feu-rouge-490316-jpg_334358

Ces signalisations autorisent les cyclistes à griller le feu rouge pour tourner sur la voie de droite, dans le cas de carrefour en croix, ou pour aller tout droit, dans le cas d’un carrefour en T, bien sur à condition de céder le passage aux piétons, prioritaires, eux! En effet, s’il y a des piétons vous devez leur céder le passage sinon les forces de l’ordre peuvent vous verbaliser avec une amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. En effet, depuis le 12 novembre 2010, tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre (R415-11). Le faible encombrement du vélo permettra généralement d’éviter l’arrêt pénalisant, mais les piétons bénéficient donc à présent d’une réelle priorité sur la chaussée, y compris vis-à-vis des vélos.

Pour une circulation plus fluide et pour moins d’accidents

En effet, ce panneau a pour but de sécuriser le cycliste en lui donnant l’occasion d’effectuer un départ anticipé et d’échapper au démarrage du flot de voitures.

A quels carrefours ?

La mise en place de cette signalisation n’est pas automatique car c’est au maire de prendre un arrêté précisant les carrefours qui devront être équipés aux intersections choisies présentant toutes les conditions de sécurité.

Tous les carrefours ne sont pas adaptés

Toutefois, certains croisements n’en seront pas équipés car ils pourraient créer plus de confusion qu’autre chose.

Le risque aux autres feux

Pareillement, en l’absence d’une de ces deux signalisations, les cyclistes ont évidemment toujours l’obligation de respecter le feu tricolore sous peine d’amende.

Pour sensibiliser vos collègues de travail voici un lien vers un document expliquant cette nouvelle réglementation : voiriepourtous.developpement-durable.gouv.fr