Ça y est l’hiver arrive et vous voilà bien décidé à randonner en raquettes à neige pour gravir de bonnes pentes ou dévaler des pentes de poudreuse. Mais il ne faut pas oublier que la montagne ne pardonne pas l’improvisation alors il faut vous équiper correctement.

SMBT_SC0339

 

1.Un peu d’histoire

[quote style= »default » cite= »Wikipédia » url= »http://fr.wikipedia.org/wiki/Raquette_%C3%A0_neige »]L’origine et l’âge exact des raquettes à neige est inconnu, même si les historiens pensent qu’elles ont été inventées il y a entre 4 000 et 6 000 ans, probablement à partir de l’Asie centrale. Strabon écrivait, au temps de la naissance de Jésus-Christ, que les habitants du Caucase avaient l’habitude d’attacher des surfaces plates de cuir sous leurs pieds et que les Arméniens utilisaient des surfaces rondes en bois de chêne et de peuplier à la place.[/quote]

2.Quels critères pour choisir sa paire de raquette à neige

Je vous propose de faire le tour des différents critères qui vous permettront de choisir la paire de raquettes à neige qu’il vous faut.

2.1.Raquette à neige plastique ou aluminium

D’origine nord américaines, les raquettes en aluminium sont constituées d’un cadre en aluminium et d’une toile synthétique. Elles sont destinées à être utilisé sur des terrains peu accidentés où la neige est pulvérulente et peu portante.tsl-ottmend

D’origine européenne, les raquettes composites sont surtout destinées pour les sorties en moyenne et haute montagne grâce à la présence de crampons.

raquette_neige_305_escape_easy_sulbi_tsl_outdoor_randonnee_rando_montagne_extreme_latritude_ligne_tactic4

2.2.Taille des raquettes à neige

Les raquettes à neige de largeur inférieur à 20 cm se destinent avant tout aux petites balades sur un terrain pas trop accidenté. Par contre si vous voulez faire de longues sorties sur neige poudreuse et des terrains accidentés choisissez des raquettes à neige avec une largeur de 25 cm ou plus offrant une meilleure portance. Elle vous évitera de trop vous enfoncer et surtout de moins vous fatiguer.

Faites attention de bien prendre des raquettes destinées à votre catégorie de poids. En effet plus vous êtes lourd plus il vous faudra une raquette à neige longue pour ne pas trop vous enfoncer.

2.3.Le type de fixations

Il existe principalement deux types de fixations destinées à différentes types de chaussures :

  • Le système de fixation articulée: Le pied est posé sur une plaque sur laquelle glisse une talonnière permettant de régler la pointure. L’avantage est qu’un fois réglé ce système ne bouge plus. Par contre vérifier avec des gants que vous arrivez à régler le système de fermeture.inook-raquette-Odissey
  • Le système avec plaques semi-articulées: Ce système offre un gain de poids et un confort plus important. Ici il faut des chaussures spéciales équipées d’un système d’attaches automatiques latérales.tslpacksig

2.4.Les cales de montée

Pour garder les pieds à plat dans les montées il faut que les raquettes à neige possèdent des cales de montée. Elles permettent d’optimiser la poussée et donc de limiter la fatigue musculaire. Elles sont donc  indispensable sur une raquette destinée à la montagne. Il existe différent système mais avant tout vérifier que la fixation soit assez rigide pour garder une bonne stabilité dans les pentes en dévers.

inuit

2.4.Les griffes et crampons

Pour évoluer dans des pentes où la neige est croûtée, il est important que vos raquettes à neige possèdent au moins une griffe à l’avant et quelques crampons sous le tamis. On trouve même des modèles avec des griffes sur les côtés.tubbs-flex

3.Le reste de l’équipement

3.1.Les chaussures

Les chaussures les plus adaptées sont les chaussures de randonnée d’été (chaussures de marche), modèle haute montagne étanche. Privilégiez des chaussures suffisamment imperméables et chaudes auxquelles vous ajouter des guêtres ou un système stop neige pour éviter à la neige de rentrer.

3.2.Les vêtements

La randonnée à raquettes à neige est une activité où l’on peut avoir vite très chaud, mais attention car avec du vent la température ressentie peut-être inférieure de 5 à 10° à la température réelle. Donc emportez dans votre sac à dos un vêtement chaud au cas où. Comme en ski de randonnée adoptez pour le haut le système 3 couches :

  • Près du corps, on porte un sous-vêtement technique.
  • Par-dessus, une couche chaude comme une polaire (zippée car plus facile à enfiler et à retirer).
  • Enfin, une couche de protection imperméable, respirante et si possible ventilée (personnellement j’utilise souvent un modèle sans manche). Éviter que cette troisième couche soit trop chaude car vous risquez de beaucoup transpirer, ce qui lorsque vous vous arrêterez, vous donnera froid.

Pour le bas du corps un pantalon d’alpinisme est idéal car pas trop chaud, isole du vent et imperméable. Certains modèles possèdent même des guêtres intégrées.

Enfin, n’oubliez pas que la chaleur s’évacue à 8% par les extrémités, donc emportez une paire de gants et un bonnet (voir avec des rechanges dans votre sac pour la descente.)

3.3.Utiliser des bâtons

Une paire de bâtons est indispensable car les bâtons améliorent l’équilibre, la stabilité et la progression. Il suffit de s’équiper de bâtons télescopiques avec des rondelles assez larges pour un meilleur appui dans la neige.

3.4.Un sac à dos

Quelle que soit la sortie prévue, un sac à dos est indispensable car il faut pouvoir transporter tout ce qu’il faut pour être en sécurité (trousse de secours, ARVA, pelle, sonde, rechange,…). Il faut un sac avec 30-40 litres de contenance possédant des poches étanches et des sangles pour fixer les raquettes et bâtons. Pensez à y mettre de quoi s’alimenter et s’hydrater.

3.5.Se protéger du soleil !

En montagne aussi, il faut faire attention au soleil. En altitude, les rayons UV sont plus puissants et se réfléchissent sur la neige. Donc n’oubliez pas lunettes et crèmes solaires !

3.6.Si vous sortez des sentiers balisées

3.6.1.Le matériel de secours

Dans le cas où vous sortez des sentiers banalisés il est indispensable d’emporter le matériel de secours en cas d’avalanche : L’ARVA accompagné d’une sonde et d’une pelle à neige, sont indispensables à la recherche et au secours. Mais il ne suffit pas de les emporter il faut savoir s’en servir.

Ajoutez :

  • une petite pharmacie pour les premiers secours pour une sortie à la demi-journée et journée;
  • une couverture de survie en cas d’arrêt prolongé;
  • une lampe par exemple frontale possédant un mode SOS;

3.3.2.Un GPS de randonnée ou un smartphone

Pourquoi utiliser un GPS de randonnée ? Tout simplement pour ne pas se perdre et surtout ne pas se rendre dans des zones dangereuses. Avant de partir, préparez votre itinéraire et transférez une trace sur votre GPS et informer votre entourage de votre parcours.

Un smartphone peut faire l’affaire mais le GPS est plus solide, étanche et précis. Mais pensez à le protéger de l’humidité (transpiration, condensation).

 

Voila j’espère que ce billet vous aura aidé à faire le choix de vos raquettes à neige.

Topo Guides